récits


le revenu social garanti
octobre 19, 2006, 2:14
Filed under: politique

Un document qui fait le point sur les réactions des partis de gauche français vis-à-vis du « Revenu Social » (qu’on appelle aussi Revenu minimum universel, revenu garanti etc.).

Mark Hoffmann, dans cet article limpide, expose d’abord l’histoire de la constitution d’une proposition visant à promouvoir un tel revenu social : on est frappé de la pluralité des théories et des argumentaires, parfois contradictoires, produits par les personnes qui militent pour cette cause. Les motifs peuvent être tout aussi bien d’inspiration libérale, pragmatique, sociale, économique… La conséquence d’une telle diversité d’inspiration se manifeste aussi bien sur le montant de l’allocation, les modalités de financement, que sur les conditions d’attribution. Il importe donc de ne pas mettre toutes les propositions dans le même sac (on lire avec profit le numéro consacré à la question du revenu garanti par la revue Multitudes, et notamment la contribution de Yann Moulier Boutang).

Un tableau synthétique rappelle les données financières de la situation politique : je rappelle juste à ce sujet que le seuil individuel de pauvreté déterminé e 2004 par L’INSEE à 60% du revenu médian (pour la France) s’élève à 788 euros, et que le RMI est limité à 425 euros. Si l’on ajoute les éventuelles aides au logement et aides diverses (je pense notamment à la CMU, si importante), on peut espérer atteindre environ 500 à 650 euros, dans le meilleur ou le pire des cas. Ce qui demeure en dessous du seuil de pauvreté. Je m’étonne toujours qu’on puisse sans soulever de protestations maintenir plus d’un million d’allocataires du RMI en dessous du seuil de pauvreté. Comment rendre compte du montant de la somme allouée par l’Etat aux allocataires ? Comment justifier politiquement et moralement d’une telle administration de la pauvreté (si les mots veulent dire quelque chose et les critères de l’INSEE sont considérés comme pertinents) ?

La dernière partie de l’article décrit brièvement la manière dont les organisations politiques de gauche s’intéressent ou pas à la proposition d’un revenu social garanti. Manifestement, seuls les Verts sont sensibles à la question (Yves Cochet y est favorable, Dominique Voynet pense que la société n’est pas prête aux changements drastiques qu’un tel projet selon elle entraînerait). Les autres partis demeurent ancrés dans l’idéologie du plein-emploi, et demeurent relativement indifférents à la perspective ouverte par le RSG.

On aurait aimé savoir comment les libéraux de l’UDF envisagent la chose (je pense qu’à titre individuel, certains prendraient la question au sérieux).

En plus du numéro déjà cité de la revue Multitudes, je vous renvoie si vous vous intéressez à cette question, aux travaux de Jean Zin, un des promoteurs français de la proposition de RSG, à travers cette riche page bibliographique présentée sur son site.

Publicités

3 commentaires so far
Laisser un commentaire

[…] Le dernier rapport du Conseil de l’Emploi, du Revenu et de la Cohésion sociale, a été publié cette semaine. Il s’intitule la France en transition 1993-2005, et il est riche d’informations statistiques sur les inégalités, la pauvreté, la richesse, etc. La règle même qui nourrit ce rapport de prendre en compte avant tout les revenus pour évaluer les situations des personnes, me laisse évidemment sur ma faim. Le temps paraît encore loin où les analyses économiques sauront prendre en compte les accès réels aux libertés décrits par Amartya Sen dans la description de la position économique des personnes. Toutefois, les rapporteurs se confrontent assez explicitement au problème dont j’ai déjà souligné l’importance : la détermination du seuil de pauvreté. Entre les lignes de ce texte forcément modéré apparaît tout de même l’absurdité d’une administration de la pauvreté, ne serait-ce que parce que les aides sociales type RMI est bien en-deça d’un revenu décent, et que même le salaire minimum flirte avec ce seuil de pauvreté. Ce n’est pas le cas dans d’autres pays de l’Union Européenne, par exemple aux Pays-Bas, où le montant du revenu minimum est beaucoup plus élevé et dépasse le seuil de pauvreté. Globalement, cela dit, ce rapport reste assez décevant, et ne nous apprend rien que nous ne sachions déjà. […]

Ping par actualités 19 novembre 2006 « récits

Je connais cette idée qui n’est pas mauvaise,mais devrait s’acompagner d’une éducation « ad hoc ».Si ce revenu est fait pour que n’importe quel jeune puisse s’acomplir pleinement sans avoir le souci de courir après sa subsistance c’est bien.
Mais dites moi ou avez vous pêché ce chiffre RMI+aide au logement 650 à 700 euros? Je regarde ma feuille de prestation de la CAF et je vois total : 505,89 € ce qui n’est vraiment pas la même chose.

Commentaire par Morel

Merci de ton commentaire
Tu as raison. J’ai sans doute été un rmiste privilégié (ou particulièrement nécessiteux, ou alors.. est-ce que le montant des aides dépend de facteurs qui m’échappent ?)
J’aurais du préciser que ces 650 euros pouvaient être atteint si l’on bénéficiait de l’aide au logement à taux plein (chez moi 221 euros + le rmi donnent 607 euros sur ma feuille caf), et je tiens compte de la CMU – nos soins sont pris en charge en grande partie (quelquefois mieux qu’avec certaines mutuelles d’ailleurs).

Nous bénéficions évidemment d’autres avantages extraordinaires comme la réduction de l’abonnement téléphonique (de quelques euros).
Et aussi celui d’être signalés à la mairie dès que nous ne pouvons pas nous acquitter de notre facture EDF :)

Mais tu as raison : je corrige mon texte immédiatement.
Merci à toi

Commentaire par danahilliot




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :